Le MMA bientôt autorisé en France ?

Le MMA bientôt autorisé en France ?

16 Oct 2016
Dossier

Un point sur la situation

Le MMA est encore aujourd’hui interdit en France, comme dans d’autres pays d’ailleurs, mais reste toléré dans de nombreux clubs. Décrié par les pouvoirs publics, il a mauvaise réputation pour le CSA et n’est pas reconnu comme discipline sportive. Ce sport, mélange de lutte, jodo, boxe et karaté a donc fort à faire pour redorer son image et organiser son encadrement pour pouvoir vivre légalement en France.

Combattants Français MMANous avons malgré tout de très combattants français (Tom Duquesnoy, Francis NGannou, Mehdi Baghdad, Francis Carmont, Mickael Lebout, Cheick Kongo et Taylor Lapilus. Les nombreux Français de haut niveau combattent ainsi à l’international, là où ce sport est légal afin de réaliser leur carrière.

Pour rappel, Cheick Kongo a ainsi 65% de victoire à l’UFC, Francis Carmont 67%. Seuls Lapilus et Lebout sont actuellement sous contrats avec l’UFC.

Pourquoi cette interdiction française ?

Ce sport associant pugilat et lutte est un sport réputé violent puisque plusieurs endroits du corps peuvent être frappés. Les frappes au sol sont interdites et le CSA a suivi le ministre des sports Jean-François Lamour indiquant que ce sport télévisé pouvait nuire au développement des enfants et adolescents. Le Conseil de l’Europe ayant évoqué une « atteinte à la dignité humaine ». En France, on dénombre 50 000 pratiquants de ce sport dans plus d’une centaine de clubs.

Vers une légalisation ?

Ce sport, très populaire, va peut être voir un rapport parlementaire l’aider à être reconnu officiellement en France. Manuel Valls, le premier ministre, a commandé en avril 2016 et ce pour 6 mois, un rapport parlementaire qui doit proposer la création d’une instance chargée de s’occuper de la légalisation  et structuration de ce sport. Patrick Vignal, député PS et Jacques Grosperrin, sénateur LR ont été désignés comme les responsables du destin de ce sport en France. De ce fait, l’objectif de ces missionnés est d’étudier de près quels diplômes, quelle pédagogie sont à adopter.

De plus, le Conseil de l’Europe risque d’amender prochainement son texte de recommandations datant de 1999, au vu du succès de ce sport de combat et du rayonnement international des combattants français. Un récent sondage a démontré que 47 % des Français sont favorables à la légalisation de ce sport sur un panel de 5 000 personnes interrogées.
CFMMA
Petit rappel historique : en septembre 2015 a eu lieu le premier gala en France de MMA qui fut un vrai succès mais qui malheureusement avait créé un mini scandale auprès du secrétaire d’Etat aux Sports.

 

L’instance chargée de la légalisation, composée de représentants de confédération d’arts martiaux, du comité national olympique, de médecins, des deux auteurs du rapport, du Ministère des Sports, pourrait servir à créer une fédération de MMA. A noter que les premiers états généraux du MMA se sont tenus à Paris en juin 2016 portant sur l’encadrement de ce sport.

La reconnaissance de ce sport devenu un phénomène de masse dans notre pays et son avenir va se jouer dans les prochains mois à travers cette mission parlementaire.

Comments are closed.

X